M. Bitbol chap. 7 Que faut-il être pour adhérer à une thèse métaphysique ?

chap. 7 Que faut-il être pour adhérer à une thèse métaphysique ? 303-363 Magnifique chapitre où le fil conducteur est de classer les principales postures relativement à la conscience, mais en prenant comme idée principale que chacune est le reflet d’une manière d’être du chercheur, ou groupe de chercheurs, qui l’adopte et la promeut (d’où le titre : que faut-il être pour …). La dimension psychologique, personnelle, des chercheurs est du coup omniprésente et non plus masquée comme il est correct de faire habituellement. L’ensemble permet d’apprendre clairement beaucoup d’informations relativement à toutes les écoles de pensées, en particulier dans tous les travaux les plus récents. Excellente mise à niveau pour moi, je profite du travail colossal de Michel Bitbol. Je note en particulier qu’il me fait vraiment redécouvrir la posture de Descartes, comme je ne l’avais jamais envisagée, dans son lien puissant à l’expérience de « ne pas penser », juste se détendre, jouir de la vie et prendre le temps d’accueillir, pour pouvoir s’ancrer dans l’expérience de vie (tout ça ce sont mes mots, pas directement ceux de l’auteur). Découverte de Fechner, fondateur de la psychophysique (mesure des seuils sensoriels) et farouche défenseur d’une thèse panpsychisme, ancrée dans une longue expérience de privation sensorielle qui lors de son interruption le mit en contact avec le monde d’une manière extraordinairement vivace. Excellent chapitre 7. Peut-être lu pour lui-même, excellent travail de révision ou/et de découverte synthétique de toutes les postures relatives à la conscience ! Merci Michel. J’attaque le chapitre suivant. Et vous l’avez vous lu ? Allez vous le lire ???

Print Friendly

chap. 7 Que faut-il être pour adhérer à une thèse métaphysique ? 303-363 Magnifique chapitre où le fil conducteur est de classer les principales postures relativement à la conscience, mais en prenant comme idée principale que chacune est le reflet d’une manière d’être du chercheur, ou groupe de chercheurs, qui l’adopte et la promeut (d’où le titre : que faut-il être pour …). La dimension psychologique, personnelle, des chercheurs est du coup omniprésente et non plus masquée comme il est correct de faire habituellement. L’ensemble permet d’apprendre clairement beaucoup d’informations relativement à toutes les écoles de pensées, en particulier dans tous les travaux les plus récents. Excellente mise à niveau pour moi, je profite du travail colossal de Michel Bitbol. Je note en particulier qu’il me fait vraiment redécouvrir la posture de Descartes, comme je ne l’avais jamais envisagée, dans son lien puissant à l’expérience de « ne pas penser », juste se détendre, jouir de la vie et prendre le temps d’accueillir, pour pouvoir s’ancrer dans l’expérience de vie (tout ça ce sont mes mots, pas directement ceux de l’auteur). Découverte de Fechner, fondateur de la psychophysique (mesure des seuils sensoriels) et farouche défenseur d’une thèse panpsychisme, ancrée dans une longue expérience de privation sensorielle qui lors de son interruption le mit en contact avec le monde d’une manière extraordinairement vivace. Excellent chapitre 7. Peut-être lu pour lui-même, excellent travail de révision ou/et de découverte synthétique de toutes les postures relatives à la conscience ! Merci Michel. J’attaque le chapitre suivant. Et vous l’avez vous lu ? Allez vous le lire ???

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.