Double apprentissage

Double apprentissage dans le travail sur la subjectivité

L’idée de base est que dans toutes les activités qui supposent la prise en compte de l’espace intime, intérieur, il y a un double apprentissage :

– le premier, affiché clairement, correspond au but principal, porte le nom de la technique : tai chi, méditation, lying, relaxation, yoga, focusing, entretien d’explicitation etc …

– le second est la condition de réussite du premier, et il a besoin d’un apprentissage parce qu’il relève d’un ensemble de compétences qui ne sont pas ou peu exercées à l’école, c’est la perception fine des événements intérieurs, la reconnaissance de ses ressentis, des ses gestes mentaux, de ses représentations, de ses jugement, de son état corporel et énergétique, de son émotion, de ses croyances.

Autrement dit, il faut aussi revenir sur le thème de la double formation dans le stage de base entretien d’explicitation,

– Une formation à l’entretien d’explicitation :  on forme les B (les intervieweurs) à créer les conditions, induire l’acte d’évocation, la visée à vide d’une situation spécifiée, à poser des questions ouvertes et dont la visée est claire, à réguler et à relancer, à analyser en temps réel ce que dit A pour intervenir sur la fragmentation, le reaiguillage vers l’action et le vécu, et donc à développer un espace catégoriel descriptif nouveau ;

– Une formation à percevoir sa propre subjectivité : car dans le même temps on forme les A (les interviewés) sur un plan personnel, de façon à produire des actes nouveaux (l’évocation, le laisser venir, la pratique descriptive) et ce faisant on les éduque et on les exerce à faire attention au monde intérieur, à diriger leur attention au sein du ressouvenir, c’est-à-dire à diriger leur attention en eux-mêmes.

Pour certains, cette formation personnelle est un choc, une découverte, une rencontre recherchée depuis longtemps, un cadeau de découvrir que c’est possible de décrire son mode intérieur, d’y accéder, d’y rester, d’y retourner.

 

Print Friendly

Double apprentissage dans le travail sur la subjectivité

L’idée de base est que dans toutes les activités qui supposent la prise en compte de l’espace intime, intérieur, il y a un double apprentissage :

– le premier, affiché clairement, correspond au but principal, porte le nom de la technique : tai chi, méditation, lying, relaxation, yoga, focusing, entretien d’explicitation etc …

– le second est la condition de réussite du premier, et il a besoin d’un apprentissage parce qu’il relève d’un ensemble de compétences qui ne sont pas ou peu exercées à l’école, c’est la perception fine des événements intérieurs, la reconnaissance de ses ressentis, des ses gestes mentaux, de ses représentations, de ses jugement, de son état corporel et énergétique, de son émotion, de ses croyances.

Autrement dit, il faut aussi revenir sur le thème de la double formation dans le stage de base entretien d’explicitation,

– Une formation à l’entretien d’explicitation :  on forme les B (les intervieweurs) à créer les conditions, induire l’acte d’évocation, la visée à vide d’une situation spécifiée, à poser des questions ouvertes et dont la visée est claire, à réguler et à relancer, à analyser en temps réel ce que dit A pour intervenir sur la fragmentation, le reaiguillage vers l’action et le vécu, et donc à développer un espace catégoriel descriptif nouveau ;

– Une formation à percevoir sa propre subjectivité : car dans le même temps on forme les A (les interviewés) sur un plan personnel, de façon à produire des actes nouveaux (l’évocation, le laisser venir, la pratique descriptive) et ce faisant on les éduque et on les exerce à faire attention au monde intérieur, à diriger leur attention au sein du ressouvenir, c’est-à-dire à diriger leur attention en eux-mêmes.

Pour certains, cette formation personnelle est un choc, une découverte, une rencontre recherchée depuis longtemps, un cadeau de découvrir que c’est possible de décrire son mode intérieur, d’y accéder, d’y rester, d’y retourner.

 

Print Friendly

4 Commentaires pour “Double apprentissage

  1. Nadine Faingold

    7 rue SCIPION

    Lumineux, à distribuer dans toutes les formations de base.
    Merci !
    Egalement pour l’incitation à lire Bitbol.
    Belle innovation, ce site.

    Reply
    1. bonjour Nadine, merci de ton commentaire, … à suivre ….

      Reply
  2. C’est vrai que tant que je n’avais pas vécu l’expérience d’accéder (intentionnellement) à la part implicite de mon vécu passé (et non immédiat), je ne percevais pas ce que ce en quoi cela consistait.
    Le fait de le vivre m’a bien aidée à accompagner autrui dans ce chemin, car je sais maintenant ce que cela lui demande de lâcher prise, d’accueil, de confiance dans le processus. Du coup, j’ai mieux compris pourquoi le B a son rôle à jouer, bien que ce soit la personne accompagnée qui joue le rôle principal.
    Mettre en place les conditions pour qu’il y accède. Tout est là. Comme en pédagogie. C’est l’apprenant qui apprend, mais si je me mets en situation d’apprentissage, je perçois mieux ce que cela demande. J’aurai donc plus de vigilance, dans ma manière d’accompagner les apprentissages d’autrui.

    Reply
    1. de l’importance des stratégies indirectes !!!!

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.